Histoire du 

Docteur Edward Bach

 

Le Docteur Edward Bach était un homme généreux, altruiste, humaniste avec une personnalité atypique, qui a mis au point les 39 remèdes floraux. 
J'en suis admirative, il consacra tout son temps, son argent et son énergie à vouloir guérir ses patients et sa vie entière fut dédiée à la recherche d'une méthode de soin simple, naturelle et accessible à tous.
Je vous laisse découvrir sa biographie et son portrait. 

HISTOIRE DU DOCTEUR EDWARD BACH 

Edward Bach, ainé de 3 enfants, nait le 24 septembre 1886 à Moseley, près de Birmingham en Angleterre. 
Pendant les vacances scolaires avec sa famille au pays de Galles, il apprend à aimer les animaux et les plantes. Et prend conscience de sa forte sensibilité et connexion avec le règne végétal et subtil. 

Il a été marié deux fois et a eu une fille Ollen.

A 20 ans, il commence des études de médecine et obtint son dipôme en 1912 à l'University College Hospital de Cambridge. Il exerça comme médecin urgentiste puis chirurgien pour ensuite s'intéresser à l'immunologie en qualité de bactériologiste.

Il ne considérait pas l'homme seulement sous l'angle du corps  et de la pathologie, mais jugeait que la personnalité du patient était plus importante que la maladie.
 "Il faut traiter le malade et non la maladie" disait-il.

En 1917, après le décès de sa femme, il fut victime d'une hémorragie et dut être opéré en urgence d'un cancer au pancréa et du foie.  On lui diagnostiqua seulement 3 mois à vivre. Mais le désir et sa
 force de vie étaient si intenses qu'il retrouva la santé en très peu de temps pour se consacrer à  ses travaux et à l'humanité en souffrance.

En 1919, après avoir étudié les germes intestinaux et leurs liens avec la maladie chronique, il mit au point des vaccins homéopathiques, 7 nosodes, afin de débarrasser l'organisme des toxines provoquant les maladies. Il constata que les patients ayant les mêmes difficutés émotionnelles avaient besoin du même nosode.

En 1930, bien que disposant d'un cabinet médical et une grande renommée auprès de ses confrères et patients, il décida de tout quitter pour vivre à Sotwell, au  Sud d'Oxford , avec Nora WEEKS, une radiologue, qui deviendra son assistante et l'accompagnera dans la belle aventure florale jusqu'à son dernier souffle. 

Il rechercha dans la nature des plantes, des arbres et des fleurs des champs capables d'aider à  retrouver l'équilibre et l'harmonie de l'âme. "Tant que l'âme, le corps et l'esprit sont en harmonie,  rien ne peut nous affecter", avait il coutume de dire.

Il découvrit une première série de 12 fleurs, qu'il appela les 12 guérisseurs et transforma en élixirs floraux. Il y ajouta d'autres fleurs , les 7 auxiliaires et les 19 spirituelles, pour constituer les 38 élixirs floraux regroupés en 7 catégories d'émotions. 
Il mit également au point un 39è remède, appelé "remède de secours - d'urgence - RESCUE" élaboré à partir de 5 fleurs.

Il décède le 27 novembre 1936 dans son sommeil, à l'âge de 50 ans. 

Avant de mourrir, il décida de brûler tous ses essais, afin de ne garder visible que la méthode finale originale.
Il écrivit une lettre à l'Ordre des Médecins, pour leur soumettre sa démission, qui n'a jamais été validée, car ce dernier considérait le Docteur Bach comme un génie !

Après son décès, ses anciens collaborateurs ont établi le "Bach Centre" dans sa maison de Mount Vernon pour continuer à transmettre avec authenticité la pureté et la simplicité de sa méthode de soin, qui repose sur les 3 pilliers : SIMPLICITE - HUMILITE - COMPASSION

Sa philosophie de vie était de rayonner naturellement pour nous mêmes et aussi pour les autres.
De développer son sens intuitif, être dans la connaissance de soi, dialogue intérieur, à l'écoute de soi, non parasité par le mental de l'égo.

Il souhaitait que ses remèdes simples soient utilisés directement selon nos besoins. " De la même manière que lorsque nous avons faim et descendons dans notre jardin nous chercher une laitue, si nous apercevons que la peur nous arrête,nous pouvons prendre une peu de Mimule".

 "Le plus beau cadeau que nous puissions faire à autrui, c'est d'être heureux et optimiste en nous mêmes, car nous pouvons alors tirer ceux qui sont dans le désespoir hors de leur souffrance". Edward Bach


Livre histoire d'Edward Bach